L’Art Narratif ® est un nouveau processus de changement et/ou d’affirmation de son leadership à destination des individus et des organisations.

 

Attention, il ne s’agit ici d’apprendre ni à écrire, ni à devenir un scénariste.

 

Il s’agit d’apprendre à se raconter, à « porter » son histoire, que ce soit intérieurement vis à vis de soi ou oralement vis à vis des autres.

 

Apprendre à se raconter, pourquoi ?
– Pour optimiser l’accord entre soi et les autres.
– Pour accroître l’efficacité de sa communication au quotidien.
– Pour s’inscrire dans une dynamique de changement.
– Pour aller à l’essentiel et ne plus se perdre dans les détails.

 

Apprendre à se raconter, qui ?
Les managers.
En vue d’accroître leur impact et leur performance.
Les dirigeants.
En vue d’accroître leur aura et leur assertivité.
Les indépendants.
En vue de valoriser leur différentiation et faciliter leur prospection.
Les équipes et les CODIR.
En vue de répondre à la question:
« comment écrire ensemble une nouvelle page d’histoire commune? »
Les particuliers.
En vue de répondre à la question:
« Comment devenir ou redevenir l’auteur de sa vie? »

 

Apprendre à se raconter, comment ?
– En considérant que certains des aspects de notre vie, voire notre vie tout entière, fonctionne à la façon d’un récit dont nous sommes à la fois héros et auteurs.
– En examinant une à une les 12 étapes de ce qui constituera au final NOTRE histoire, une histoire propre à soi, forte, attractive et partageable avec tous.

1

MIEUX AFFIRMER SON IDENTITÉ ET SON LEADERSHIP

(valable pour un individu comme pour une organisation).

2

TROUVER OU RETROUVER PLUS DE SENS, PLUS DE COHÉRENCE, À L’ACTION

3

CRÉER UN NOUVEAU SOUFFLE, UNE NOUVELLE DYNAMIQUE

Les 12 étapes à examiner

élaborées à partir des 12 étapes dites du Voyage du Héros de Joseph Campbell

Icon

L’APPROPRIATION :

un processus qui donne au client une lecture claire du cadre dans lequel s’effectue le développement de son leadership.

 

L’ORIENTATION :

un processus qui indique à tout moment au client sa position vis à vis de sa situation actuelle comme désirée.

 

LA DISTANCIATION :

un processus qui rappelle au client qu’il n’est pas son histoire et qu’il a toute latitude d’écrire ou réécrire celle-ci à sa guise.

 

LA PRISE EN COMPTE GLOBALE :

un processus qui vise à souligner les points forts du client et à travailler sur ses zones de progrès et/ou de méconnaissance.

 

LA RESPONSABILISATION :

un processus qui tend à renvoyer le client à son statut d’auteur et à lui donner les moyens de libérer tout son potentiel.

1. « La vie de tout individu ou organisation fonctionne comme une histoire. Pas seulement parce qu’elle détient un début et une fin. Parce qu’elle aussi recèle une infinité de possibilités. »

 

2. « Tout individu ou organisation peut raconter son histoire à 4 niveaux. A court terme : Moi, mes journées, mon quotidien ; A moyen terme : Moi, mon projet, mon objectif ; A long terme : Moi, ma vie, mon destin ; A très long terme : Moi, mon au-delà, ma spiritualité. »

 

3. « Trop souvent, un individu ou une organisation étouffe, voire rumine, son histoire. Il s’agit au contraire de s’arranger pour qu’au final, son histoire se trouve mise en dehors de son auteur, qu’elle le dépasse, qu’elle le grandisse. »

 

4. « Tout individu ou organisation abrite 2 parts : l’une qui agit, l’autre qui commente l’action ; l’une qui est acteur, l’autre qui est auteur. Or, parfois, ces 2 parts ne se comprennent plus. »

LES 5 ACCEPTATIONS NÉCESSAIRES À L’ÉCRITURE D’UNE

HISTOIRE QUI SOIT PROPRE À SOI, FORTE, ATTRACTIVE ET PARTAGEABLE AVEC TOUS :

 

I

Visiter avec sincérité les 12 étapes dites du Voyage du Héros.

II

Eviter la tentation de griller les étapes.

III

Créer de l’inaccompli avant de créer de l’accompli.

IV

Trouver dans l’incertitude propre à l’élaboration de toute histoire non pas un motif de stress,
mais une dynamique créatrice et énergisante.

V

Se résoudre à nourrir une vision par nature parcellaire de la fin de son histoire.